Les nouveaux arrivants

Issam Othman, disciple de Marx au Soudan et en France Vidéo

Emprisonné dans les geôles soudanaises pendant neuf ans, ce militant communiste est arrivé en France en 2001. Aujourd’hui, il fait office de guide pour les jeunes Soudanais qui arrivent par dizaines.

Les nouveaux arrivants, acte III

Après les défections de deux familles, qui en disent long sur la fragilité des exilés, « Le Monde » va suivre les Soudan Célestins Music, des réfugiés musiciens à Vichy.

A Montluçon, le promeneur découvre l’installation de chaussures « Pas pieds in Montluçon », suite de « Pas pieds in Calais » imaginée en 2016 par Nadège Prugnard et Julie Romeuf.
Reportage

A Montluçon, les migrants au cœur de la culture Portfolio 6

Du 4 au 15 octobre, le Théâtre des Ilets, centre dramatique national de Montluçon (Allier), propose un « temps fort » sur la question migratoire, dans cette ville industrielle qui s’est construite par vagues successives d’immigration.

partage

Ahmed, un Soudanais de 27 ans, dans son studio Adoma à Vichy.
Reportage

Les nouveaux arrivants : Ahmed, du Soudan à Vichy Vidéo

Ahmed, un réfugié soudanais de 27 ans, est arrivé en France en 2015 après être passé par la Libye, la Méditerranée et l’Italie. Installé aujourd’hui à Vichy, Ahmed raconte son voyage et son intégration dans cette petite ville de l’Allier.

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Les nouveaux arrivants

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Les nouveaux arrivants

en accès libre. La rubrique Les nouveaux arrivants est mise à jour en temps réel.

Nouveaux arrivants

500 jours, 25 migrants, 4 journaux. Pendant un an et demi, « Le Monde », « The Guardian », « El Pais » et « Der Spiegel » vont suivre chacun une famille de migrants pour raconter leur accueil et leur intégration en Europe. Après les défections de deux première familles, ce qui en dit long sur la fragilité des exilés, « Le Monde » va suivre le groupe Soudan Célestins Music, des réfugiés musiciens à Vichy. Ce projet est financé par l'European Journalism Centre, soutenu par la fondation Bill & Melinda Gates.