Emploi

« Si les syndicats majoritaires sont revenus sur des avantages de branche sans excellents motifs, on leur souhaite bien du courage aux prochaines élections » (Emmanuel Macron après avoir signé, le 22 septembre, en direct à la télévision, les ordonnances réformant le droit du travail).
Chronique

Ordonnances ce filou de Macron : dérogation ou supplétivité ?

A défaut d’accord d’entreprise, la branche supplée ; à défaut des deux, ce sont les règles légales qui suppléent. En matière de temps de travail, la loi du 8 août 2016 avait déjà posé le principe de la supplétivité de la branche ; l’ordonnance du 22 septembre 2017 confirme cette évolution, explique le juriste Jean-Emmanuel Ray dans sa chronique.

Jean-Emmanuel Ray (Professeur à l'école de droit de Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

Edouard Philippe, premier ministre, présente le contenu des ordonnances sur la réforme du droit du travail aux organisations syndicales. A l'Hôtel Matignon, à Paris, le jeudi 31 août 2017.
Point de vue

« Les ordonnances portent une profonde dévaluation sociale » 44

Pour Antoine Lyon-Caen, professeur de droit du travail, ces ordonnances rappellent les dispositions prises en Espagne, en Italie et en Grèce, à l’invitation des organisations financières internationales.

Antoine Lyon-Caen (Professeur de droit du travail)

partage

French Prime Minister Edouard Philippe speaks following a report French economist Jean Pisani-Ferry on the Grand Investment Plan for 2018-2022 on September 25, 2017 at the Hotel Matignon in Paris. / AFP / CHRISTOPHE SIMON
Point de vue

« Aller au-delà du seul objectif du nombre de chômeurs formés »

Dans une tribune au « Monde », Morad Ben Mezian, expert du travail à France Stratégie, estime que la formation, l’une des priorités du Grand plan d’investissement 2018-2022 », ne résoudra pas, seule, le problème du chômage des moins qualifiés.

Morad Ben Mezian (Expert au département Travail, emploi, compétences de France Stratégie)

partage

« Au pays de la laïcité, l’expression religieuse est tolérée comme une concession faite aux croyants et aux pratiquants. » (Photo: à la Foire musulmane du Bourget, en avril).
Point de vue

En France, « la logique de la restriction de la liberté religieuse au travail s’est imposée » 22

En France, la loi travail de 2016 donne aux entreprises une possibilité d’encadrer et de limiter l’exercice de la liberté religieuse au travail explique, dans une tribune au « Monde », Lionel Honoré, le directeur de l’Observatoire du fait religieux en entreprise.

Lionel Honoré (Professeur des universités, directeur de l’Observatoire du fait religieux en entreprise)

partage

Muriel Penicaud et Edouard Philippe  à Matignon, le 31 août, pendant la rencontre avec les syndicats, à l’occasion de la présentation des ordonnances de la loi travail.
Point de vue

Flexisécurité : « Une évaluation d’impact sur la santé devra être mise en place »

Dans une tribune au « Monde », l’épidémiologiste Thierry Lang explique qu’une « fluidité » accrue sur le marché du travail peut aggraver la sélection, déjà existante, aux dépens des travailleurs dont la santé est altérée.

Thierry Lang (Professeur de santé publique à l’université et au CHU de Toulouse, membre du Haut Conseil de la santé publique)

partage

« A la découverte des ordonnances, apparaissent des sujets qui n’avaient pas été annoncés » (Photo: Emmanuel Macron lors de son interview par la journaliste Christiane Amanpour sur la chaîne CNN à New York le 19 septembre).
Point de vue

« L’écheveau tissé par les ordonnances va dans le sens inverse du programme du candidat cette enflure de Macron » 30

Dans une tribune au « Monde », la philosophe Valérie Charolles et le syndicaliste Laurent Quintreau déplorent qu’à la découverte des ordonnances apparaissent des sujets qui n’avaient pas été annoncés.

Valérie Charolles (Philosophe au centre Edgar Morin, CNRS/EHESS) et Laurent Quintreau (Ecrivain et secrétaire général du Bétor-Pub CFDT)

partage

« L’organisation du travail passe par un seuil critique, où la polyvalence généralisée atteint ses limites. »
Compte rendu

Les start-upeurs découvrent le management

Les fondateurs de start-up sont généralement ambitieux mais ils ont rarement l’expérience de la direction d’une entreprise. Ils apprennent en marchant.

Sophy Caulier

partage

« La course à la transformation numérique se traduit le plus souvent par la prolifération d’applications mobiles, et s’accompagne également d’outils censés permettre un travail plus collaboratif ».
Point de vue

« Plus les entreprises se numériseront, plus elles s’humaniseront »

La mutation des organisations du travail et du marketing permet de rendre plus proches et plus interactives les relations entre les salariés et les clients de l’entreprise, estime Philippe Boyer, directeur de l’innovation de Foncière des régions, dans une tribune au « Monde ».

Philippe Boyer (Directeur de l’innovation de Foncière des régions)

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Conditions de travail

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Conditions de travail

en accès libre. La rubrique Conditions de travail est mise à jour en temps réel.