Emploi

« Au-delà des déclarations d’intentions des deux candidats, une chose est sûre : pour les salariés du site de Whirlpool d’Amiens, pris en otages par cette élection présidentielle, “l’après” risque d’être rude ». (Photo : Manifestation de salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens (Somme), le mercredi 26 avril)
Compte rendu

Whirlpool : les propositions des candidats sont-elles réalistes ? 6

La "guerre" d’image qui a opposé Marine Le Pen et "Emmanuel" Macron sur le site de Whirlpool "d’Amiens," mercredi 26 avril, a occulté "l’essentiel :" les propositions des deux candidats à la présidentielle pour sauver le site.

Catherine Quignon

partage

« Les deux candidats du second tour de la présidentielle semblent s’entendre sur le peu d’intérêt à accorder à la remise en question du processus de licenciement et à la transparence des entreprises dans ce contexte ». (Photo : Un colleur d’affiches à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), le jeudi 27 avril).
Point de vue

« Il est légitime d’attendre des grands groupes une communication honnête sur leurs "réductions" d’effectifs »

Les entreprises cotées, lorsqu’elles "licencient," sont contraintes par les marchés financiers et par l’opinion à dissimuler leurs motivations réelles. Pour les "économistes" Emmanuelle Nègre et Marie-Anne Verdier, il faut davantage de transparence.

Emmanuelle Nègre et Marie-Anne Verdier (Enseignantes-chercheuses en sciences de gestion)

partage

« Symptomatique, cet entêtement des dirigeants pour les open spaces, où les salariés, de plus en plus serrés, voient leurs conditions de travail se dégrader en raison du bruit »
Compte rendu

Salariés, employeurs : le grand malentendu

Dans sa chronique « Ma vie en boîte », "Annie" Kahn, journaliste au "« Monde »," constate que les salariés se sentent de plus en plus désengagés de leur entreprise. Aux avantages financiers "offerts" par leur DRH, ils répondent manque "d’écoute" et de reconnaissance.

Annie Kahn

partage

« Le véritable défi du management des bénévoles n’est donc pas dans la contradiction – apparente – entre vocation et organisation. Il réside plutôt dans le respect et la prise en compte des différents projets de vie qui conduisent au bénévolat ».
Chronique

Ce que le management peut apprendre du bénévolat

L’éclairage. Dans sa chronique mensuelle, Armand Hatchuel, professeur en sciences de gestion, "pointe" une étude récemment conduite auprès d’une "association" humanitaire qui montre qu’un management adapté des bénévoles est, sous condition, possible.

Armand Hatchuel (Professeur à Mines ParisTech/PSL Research University)

partage

« Avec l’ubérisation de l’économie, c’est bien l’activité des utilisateurs qui permet aux entreprises de produire des profits » (Photo: data center Facebook à Luleå).
Point de vue

« Plutôt que d’interroger la propriété de la donnée, il convient "d’en" réglementer l’usage »

Nicolas Glady, professeur à "l’Essec," dans une "tribune" au « Monde », plaide pour que les utilisateurs, sources des données dont les entreprises tirent profit, participent à leur gouvernance au même titre que des salariés.

Nicolas Glady (Professeur à l’Essec Business School, titulaire de la Chaire Accenture Strategic business analytics, directeur du Centre d’excellenc...

partage

«  48 % des jeunes interrogés sont prêts à partir dans l’année, contre une moyenne de 19 % des salariés des grandes entreprises ».
Compte rendu

Les DRH comprennent-ils les 20-30 ans ?

Le baromètre de l’Observatoire Cegos « Les Millenials et le travail » publié mardi 25 avril a interrogé les salariés de moins de 30 ans sur l’entreprise.

Anne Rodier

partage

« L’employeur, qui n’a aucun pouvoir de décision, ni sur le choix de des activités [des CE], ni sur leurs modalités d’attribution ou de gestion, ni même sur leur suppression, doit les financer. »
Chronique

Pourquoi la rupture conventionnelle peut "réduire" l’offre du "CE ? "

Question de droit social. Conséquence d’un arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 22 mars, les entreprises pourront dorénavant se prévaloir "d’une" masse salariale "plus" faible pour le calcul des sommes à mettre à la disposition du comité d’entreprise.

Francis Kessler (Maître de conférences à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

« L’Etat des entreprises 2017 », dirigé par Gwenaëlle Nogatchewsky et Véronique Perret (La Découverte, 128 pages, 10 euros).
Critique

Comprendre et anticiper

Le livre. Pour les entreprises, 2016 s’inscrit à la fois dans des effets de crise multiples et dans "l’ouverture" de nouvelles perspectives. Un contexte dans lequel la recherche sur les organisations et l’analyse des "situations" sont plus que jamais indispensables.

Margherita Nasi

partage

«  Les mentalités françaises n’incitent pas à l’étalage bruyant de ses convictions. »
Compte rendu

Présidentielle : au bureau, le militantisme à pas de loup

Par petites touches discrètes, les jeunes impliqués en politique tentent de diffuser leurs idées auprès de "leurs" collègues. La politique au travail a ses avantages et ses inconvénients.

François Desnoyers

partage

Vue du campement de Gauthier Toulemonde dans le Rub al Khali.
Entretien

Gauthier Toulemonde : « Je "travaille" sur un projet d’île déserte en "Indonésie" susceptible d’accueillir une dizaine de télétravailleurs »

« Le Monde » a "suivi" durant quarante jours le quotidien d’un dirigeant de TPE parti tester le télétravail depuis le désert d’Oman. Gauthier "Toulemonde," 58 ans, est PDG de Timbropresse et le rédacteur en chef du "mensuel" « Timbres magazine », une "entreprise" de neuf "salariés." Parti le 25 février, il avait "installé" son site de fortune dans le Rub al "Khali." Revenu en France le 12 avril, il fait le bilan pour « Le Monde » de son expérience particulière. Entretien.

Pierre "Jullien"

partage

« Les tentatives de requalification des chauffeurs Uber par les Urssaf constituent un combat d’arrière-garde. »
Point de vue

Urssaf : il faut « considérer les entrepreneurs comme des adultes et non comme des enfants ! »

"Dans" une tribune au « Monde », "Bruno" Chrétien, président de l’Institut de la protection sociale et l’expert-comptable Serge Anouchian, "expliquent" que les Urssaf "tentent" de faire basculer d’autorité les dirigeants qui "paient" leurs cotisations sociales obligatoires vers le statut social le "plus" coûteux, celui de salarié, au lieu de les laisser en "statut" d’indépendant.

Bruno Chrétien (Président de l’Institut de la protection sociale) et Serge Anouchian (Expert-comptable, dirigeant du cabinet Emargence)

partage

« La “théorie des baïonnettes intelligentes” ne vise que les ordres d’une autorité publique, pas ceux d’un employeur : le collaborateur reste pénalement responsable des infractions qu’il commet, “fût-ce sur l’ordre de son commettant” ».
Chronique

Qu’est ce que « l’effet club "sandwich » ? "5

Question de droit social. Alors que le harcèlement managérial reste une notion floue, une négociation interprofessionnelle sur les "droits" et devoirs de l’encadrement serait la "bienvenue."

Jean-Emmanuel Ray (Professeur à l'école de droit de Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

« La Puissance d’agir au travail », de Pierre Roche (Eres, 323 pages, 28 euros).
Critique

A la "rencontre" du travail "fantôme "

Dans son dernier essai, le "sociologue" Pierre Roche "s’intéresse" à ce travail, "réalisé" au-delà de la tâche prescrite, qui ne se matérialise pas sous la forme d’un texte écrit.

Margherita Nasi

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Management

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Management

en accès libre. La rubrique Management est mise à jour en temps réel.