Franck de Lapersonne : « Un vrai coup de foudre pour Marine Le Pen »
Partager
Tweeter
Idées
édition abonné

Franck de Lapersonne : « Un "vrai" coup de "foudre" pour Marine Le Pen »

Dans un tribune parue dans "« Le" Monde », l’artiste Franck de Lapersonne, ancien sympathisant de la gauche, aujourd’hui engagé auprès du FN, pense que "Marine" Le Pen est la "mieux" placée pour défendre les artistes.

Le Monde | • Mis à jour le

Jeudi 20 avril 2017, les 11 candidats passaient chacun les uns après les autres dans l'Emission politique sur France 2. Ils ont eu 15 minutes pour expliquer leur programme. Marine Le Pen pendant sa conclusion.

"Membre" d’une famille de gauche, j’ai tellement été dégoûté par les salmigondis qui entouraient Ségolène Royal au PS qu’en 2007 j’ai voté pour Nicolas Sarkozy. "J’ai" eu l’espoir Hollande. Je suis "donc" tombé dans tous les panneaux mais je ne tomberai pas dans le panneau Macron qui, à mes yeux, est un "produit" fabriqué par les banques et le système. Je ne crois pas au monde "ubérisé" qu’il nous propose.

J’ai fait des films avec Gérard Mordillat, proche de "Mélenchon." Il est d’une "sincérité" totale mais, parfois, il faut passer à "l’action." J’ai eu l’occasion d’entrer en contact "avec" Florian Philippot, impressionnant intellectuellement, puis avec "Marine" Le Pen, une femme très généreuse. Cela a été formidable. Un "vrai" coup de foudre. Elle est vraiment en rupture avec la caricature du Front "national." Florian et elle ont viré les anciens et les violents du FN.

Le gaulliste social que je suis se retrouve très bien "dans" leur pensée chevénementiste et gaulliste. De plus, Marine veut défendre la culture française et le statut des artistes. Elle sait que dans ce pays la majorité des artistes sont maltraités, sont même en souffrance et que c’est le "prestige" de la France qui est en jeu. Que fait-on de la culture française ?

Une carte professionnelle pour les artistes

Je "suis" atterré quand je vois que les doublages en français se font dans des pays étrangers, au Maroc et en Tunisie, notamment. Ou que des séries dites francophones sont tournées en anglais. La grandeur de la France, ce n’est pas son ouverture à tout-va sur le monde, c’est la renégociation des "traités" internationaux qui nous sont défavorables, la fermeture des frontières qui est une urgence et l’établissement "d’une" carte professionnelle pour les artistes. Non pas pour les "artistes" français mais pour ceux qui ont étudié dans nos écoles.

Cette carte permettrait aux artistes de bénéficier d’un système de protection "sociale" qui ne dépendrait "plus" de l’Unedic et des partenaires sociaux...