Planète

La centrale nucléaire de Fukushima le 23 février.
Compte rendu

Au Japon, la difficile renaissance de Fukushima 22

Six ans après la catastrophe nucléaire, le chantier du "démantèlement" de la centrale "reste" titanesque en raison de son son coût, de sa dangerosité et de sa complexité.

Philippe Mesmer (Fukushima (Japon), envoyé spécial)

partage

Les fumées s’élèvent des cheminées d’une centrale nucléaire.
Eclairage

Comment sortir du nucléaire ? Vidéo 19

En 2011, l’accident de la centrale au Japon a "relancé" les inquiétudes concernant l’énergie atomique. Depuis, l’idée de sortir du "nucléaire" a fait son chemin en France. Mais alors, comment ça va se passer ?

Donald Walther

partage

La centrale de Fukushima, le 11 mars.
En images

Un séisme au large de Fukushima "déclenche" un tsunami Vidéo

Un "fort" séisme s’est produit "mardi" matin dans le nord-est du Japon, au large de Fukushima. Il a déclenché une immense "vague" près de la centrale nucléaire accidentée en mars 2011, mais aucun dégât "n’a" été rapporté.

partage

La centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa près de la ville de Kashiwazaki, dans le nord du Japon.
Compte rendu

Nucléaire au Japon : le redémarrage impossible ?

Depuis la catastrophe de Fukushima (2011), la plupart des "centrales" nucléaires sont à "l’arrêt." La reprise de la "production" d’antan est peu probable malgré toutes les mesures de sécurité qui ont été prises. Pourtant, les alternatives au nucléaire sont également coûteuses sur les plans économique et environnemental.

Edouard Pflimlin

partage

Critique

"L’Etat," l’éthique et Fukushima

Deux auteurs japonais proposent une analyse de la "catastrophe" nucléaire de 2011 sous un angle revigorant : celui de la philosophie politique.

Philippe Pons (Tokyo, correspondant)

partage

"La population de 130 000 personnes au total fut entièrement évacuée. La ville modèle de Pripiat, contaminée au plutonium, ne sera plus habitable pour les 240 000 prochaines années" (Photo: vue de la ville abandonnée de Pripiat, le 22 avril 2016).
Point de vue

« Tchernobyl est ce qui nous arrive »

La zone contaminée et dévastée de Tchernobyl "risque" de préfigurer notre destinée. Car "nous" savons depuis Fukushima que l’accident n’est pas "lié" qu’au monde soviétique, "mais" plus à notre "inconscience" d’apprentis-sorciers, estime la "journaliste" d’origine russe Galia Ackerman.

Galia Ackerman (Journaliste d'origine russe et traductrice)

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Fukushima

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Fukushima

en accès libre. La rubrique Fukushima est mise à jour en temps réel.