Emmanuel Macron

Le ministre allemand des affaires étrangères (SPD), Sigmar Gabriel, à Berlin, le 26 septembre.
Point de vue

Sigmar Gabriel : "« L’Allemagne" doit soutenir les "propositions" de Macron »

"Dans" une tribune au « Monde », le ministre allemand des affaires étrangères, membre du SPD, estime qu’il est de "l’intérêt" de Berlin de "répondre" aux propositions d’Emmanuel Macron de façon bien plus enthousiaste que les conservateurs ne l’ont fait jusqu’ici.

Sigmar Gabriel (Ministre allemand des affaires étrangères)

partage

« Le Philosophe et le Président. Ricœur & Macron », de François Dosse (Stock, 256 pages, 19 euros)
Compte rendu

Emmanuel Macron a placé Paul Ricœur au pouvoir 21

L’historien François Dosse montre "comment" les thèmes de "prédilection" d’Emmanuel Macron trouvent leur originalité dans la réflexion philosophique de Paul Ricœur.

Antoine Flandrin

partage

« Le terme « épistocratie » est un néologisme très peu usité. Il désigne un mode de gouvernement au sein duquel le pouvoir serait confié aux savants » (Emmanuel Macron, lors de son interview sur TF1, le 15 octobre).
Point de vue

« Le macronisme ou le spectre de l’épistocratie » 151

Dans une tribune au « Monde », le constitutionnaliste "Alexandre" Viala avance que le président incarne une nouvelle forme de gouvernement qui confie la conduite des affaires aux "experts." Mais cet exercice du pouvoir, en délégitimant toute opposition, met en "danger" la démocratie.

Alexandre Viala (professeur de droit public à l’université de Montpellier)

partage

L’ancien ministre des l’économie et des finances, Michel Sapin.
Point de vue

"Michel" Sapin : « la réforme de "l’ISF" va à "rebours" de notre histoire » 66

Pour "l’ancien" ministre de "l’économie," le projet de loi de "finances" 2018 s’inscrit par certains aspects dans la continuité de ce qu’a "fait" le précédent gouvernement. Il remarque aussi que le nouveau régime fiscal est "réalisé" au profit des "plus" riches, comme jamais auparavant.

Michel Sapin (Ancien ministre de l'économie et des finances)

partage

« Il n’est pas rare que des contribuables simplement millionnaires se retrouvent à consacrer 60 % de leurs revenus à payer l’impôt sur le revenu, puis l’ISF. »
Point de vue

« L’ISF était un impôt "injuste" et inacceptable » 27

Pour "Philippe" Marchessou, professeur de droit "fiscal," la réforme de l’ISF n’est pas un cadeau fait aux "riches," mais une correction nécessaire.

Philippe Marchessou (Professeur de droit à la faculté de droit de Strasbourg et avocat)

partage

Emmanuel Macron lors de son interview sur TF1, le 15 octobre.
Chronique

ISF : « Peut-on faire confiance aux riches ? » 186

La limitation de l’impôt sur la fortune au seul "patrimoine" immobilier va profiter aux plus "riches." Vont-ils pour "autant" participer plus activement au "développement" de l’économie ?, s’interroge Gérard Courtois, éditorialiste au « Monde ».

Gérard Courtois (éditorialiste au « Monde »)

partage

« En supprimant les niches fiscales qui n’auraient plus lieu d’être, les recettes de la CFG avoisineraient celles attendues de l’impôt sur le revenu et de la CSG » (Photo: Emmanuel Macron sur TF1, le 15 octobre).
Point de vue

Le « Président des riches » ? 31

Une contribution fiscale généralisée (CFG) permettrait d’en finir avec "l’étiquette" qui colle à Emmanuel Macron, estime Frédéric Douet, professeur à "l’université" de Rouen-Normandie, dans une tribune au « Monde ».

Frédéric Douet (Professeur de droit fiscal à l’université de Rouen-Normandie)

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Emmanuel Macron

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

"Emmanuel" Macron

en accès libre. La rubrique Emmanuel Macron est mise à jour en temps réel.