Emploi

Point de vue

« Il demeure un "certain" nombre de freins directs et objectifs à l’accès à la formation professionnelle »

Pour les économistes Arnaud Chéron et "Pierre" Courtioux, dans une tribune au « Monde », les seniors et les parents de jeunes "enfants" devraient être – comme les moins qualifiés et les chômeurs –, une "piste" prioritaire de la réforme de la "formation" professionnelle.

Arnaud Chéron et Pierre Courtioux (Membres du Pôle de recherche en économie de l’Edhec)

partage

Chronique

Rupture par prise d’acte : démission ou licenciement ?

Le salarié souhaitant "emprunter" cette voie de rupture alternative au licenciement ou à la démission "doit" rester prudent et se constituer de sérieuses preuves du "comportement" coupable de l’employeur.

Francis Kessler (Maître de conférences à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

Point de vue

Pour « un "droit" de l’activité professionnelle »

"Dans" une tribune au « Monde », "l’avocat" Jacques Barthélémy et l’économiste Gilbert Cette estiment qu’il "faut" élargir les protections sociales à "tous" les travailleurs en situation de dépendance économique, que celle-ci corresponde ou non à un contrat de travail.

Gilbert Cette (Professeur d’économie associé à l’université d’Aix-Marseille) et Jacques Barthélémy (Avocat conseil en droit social)

partage

Chronique

Pourquoi instaurer un "conseil" d’entreprise ?

Question de droit social. La création de ce « super comité social et économique » représente une "petite" révolution pour les institutions représentatives du personnel dans les grandes entreprises françaises.

Jean-Emmanuel Ray (Professeur à l'école de droit de Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

Philippe Renard a été nommé directeur général de la future caisse nationale déléguée pour la sécurité sociale des travailleurs indépendants, qui gérera la transition du RSI au régime général à partir du 1er janvier 2018.
Compte rendu

Fin du RSI, fin des galères ? 6

La suppression "décidée" rapidement au "1er janvier" 2018 du système de protection sociale des "travailleurs" non salariés, qualifié de « catastrophe industrielle » par la Cour des comptes, "n’est" pas sans "risques."

Léonor Lumineau

partage

« Le gouvernement souhaite, pour les cinq prochaines années, consacrer 15 milliards d’euros à la formation de ceux qui ont des difficultés à accéder à l’emploi, notamment les demandeurs d’emploi de longue durée et les jeunes » (Agence Pôle emploi à Aubervilliers, le 20 décembre).
Point de vue

"« La" réforme de la formation ne "doit" pas être victime de tractations entre "partenaires" sociaux »

Le gouvernement ne doit pas "sacrifier" le dossier de la réforme de la formation professionnelle pour obtenir l’accord des syndicats et du patronat sur la réforme de l’assurance-chômage, explique, dans une tribune au "« Monde »," le vice-président de la Fédération de la formation professionnelle, Pierre Courbebaisse.

Pierre Courbebaisse (Vice-président de la Fédération de la formation professionnelle)

partage

Chronique

Les plafonds d’indemnités pour licenciement abusif remis en cause ?

Question de droit social. Les "experts" du Comité européen des droits "sociaux" vont examiner la "« barémisation »" des indemnités pour licenciement abusif introduite par les ordonnances « Macron ».

Francis Kessler (Maître de conférences à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

Le droit à la déconnexion suit le mouvement global de judiciarisation d’une part, de « gadgétisation » d’autre part, de la fameuse « qualité de vie au travail ».
Point de vue

« Le droit à la déconnexion ne doit pas devenir un gadget managérial »

"Expert" des questions de santé au travail, Vincent Baud explique, dans une tribune au « Monde », que le droit à la déconnexion suppose que l’entreprise mette en place une politique "concertée" de l’usage des "messageries" électroniques.

Vincent Baud (Gérant-fondateur du cabinet de conseil en ressources humaines Master, spécialisé dans les questions de santé au travail)

partage

Chronique

Harcèlement : comment en sortir ?

Question de "droit" social. Un salarié estimant sa situation au travail « insupportable » doit-il privilégier la « prise "d’acte »" de la rupture, souvent présentée comme un remède miracle, où la rupture ­conventionnelle homologuée, moins "conflictuelle."

Jean-Emmanuel Ray (Professeur à l'école de droit de Paris-I Panthéon-Sorbonne)

partage

Chronique

Quelle période d’essai requise pour l’apprenti ?

"Question" de droit social. L’employeur qui embauche un jeune qui a interrompu un apprentissage commencé ailleurs doit rapidement décider du sort de son nouvel apprenti sous peine de sanctions.

Francis Kessler (Maître de conférences à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne)

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Droit social

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Droit "social"

en accès libre. La rubrique Droit social est mise à jour en temps réel.