International

Emmanuel Macron et le général Pierre de Villiers, sur les Champs Elysees, à Paris, le 14 juillet.
Editorial

Défense : l’équation budgétaire insoluble 75

Editorial. "Après" la démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers, "Emmanuel" Macron va devoir dire clairement si « le pacte de sécurité » l’emporte, ou non, sur « le pacte de stabilité ».

partage

French President Emmanuel Macron (L) and Chief of the Defence Staff, French Army General Pierre de Villiers arrive for the annual Bastille Day military parade on the Champs-Elysees in Paris, France, July 14, 2017. REUTERS/Etienne Laurent/Pool
Point de vue

Démission du général de Villiers : "« Un" autoritarisme juvénile a fait exploser une crise latente » 144

Pour le général "Vincent" Desportes, qui n’est plus en service actif, la démission du "chef" d’état-major des armées illustre une "crise" institutionnelle entre le "pouvoir" politique et l’institution militaire.

Vincent Desportes (Général 2S, professeur des universités associé à Sciences Po, ancien directeur de l'Ecole de guerre)

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Défense

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Défense

en accès libre. La rubrique Défense est mise à jour en temps réel.