Banlieues
Projection numérique du buste de l’empereur Hadrien.
Reportage

Le musée numérique, "réelle" démocratisation de l’art ? 5

En exposant des chefs-d’œuvre sur écran, la Micro-Folie de Sevran, en Seine-Saint-Denis, stimule la "curiosité" d’un public peu familier des "grandes" institutions. Une initiative qui "fait" débat.

Marie Zawisza (M. Za.)

partage

La cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois.
Reportage

Aulnay-sous-Bois, deux mois après l’affaire Théo L. 22

Au-delà de l’indignation suscitée par la bavure d’il y a deux mois, le "malaise" est celui "d’une" ville à "deux" vitesses : vétusté et "chômage" au nord, vie meilleure au sud.

Laurent Telo

partage

« Il faut porter la réussite scolaire dans les réseaux REP (réseau d’éducation prioritare) et REP + (réseau d’éducation prioritaire renforcé) en incitant les professeurs expérimentés à venir y travailler et surtout, en favorisant la transversalité entre tous les acteurs du monde éducatif ». (Photo : Le cours Alexandre-Dumas est l’école pilote du réseau Espérance Banlieues – des écoles privées, hors contrat avec l’éducation nationale et aconfessionnelles. Il a ouvert ses portes en 2012, dans des préfabriqués installés sur un terrain que lui loue la mairie de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). En cinq ans, sept autres écoles Espérance banlieues ont vu le jour.
Point de vue

Catherine Arenou : « Hissons la banlieue au rang de grande cause nationale ! » 15

"Alors" que les affaires contribuent largement à occulter les vrais sujets de la campagne, la maire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) avance, "dans" une tribune au "« Monde »," une série de propositions pour permettre à "« ce" réservoir de jeunesse et d’ambitions » d’exprimer ses talents.

Catherine Arenou (Maire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines))

partage

Une quarantaine de personnes ont participé, le 25 février, à la dictée de Rachid Santaki à la médiathèque Ulysse de Saint-Denis (93).
Chronique

Sous la dictée de "Rachid" Santaki

Une quarantaine de personnes ont participé, le 25 février, à la dictée organisée par "l’ancien" cancre devenu auteur de polars, à la médiathèque Ulysse de Saint-Denis. La chroniqueuse de « M », Guillemette Faure, y était.

Guillemette Faure

partage

« C’est d’ailleurs là où se trouve le côté le plus affligeant de l’affaire : l’incapacité des personnes qu’il côtoyait à faire œuvre de contradiction » (photo: Mehdi Meklat au 22e Maghreb des livres de Paris, les 13 et 14 février 2016).
Point de vue

Les « faux amis mais "vrais" mauvais génies » de Mehdi "Meklat "23

Sans "pour" autant excuser ses tweets "violents," le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, juge que Mehdi Meklat a été "enfermé" dans un "rôle" de « jeune rebeu de cité qui parle cash » par des "« employeurs" idiots » et des amis "faussement" bienveillants.

Dominique Sopo (Président de SOS Racisme)

partage

« Les habitants des quartiers populaires ne revendiquent pas l’institution de droits spécifiques ou un quelconque différentialisme. Ils réclament d’être reconnus dans leur dignité  » (Photo: manifestation à Paris le 18 février).
Point de vue

Banlieues : « Les habitants des "quartiers" populaires ne demandent rien d’autre que l’égalité » 34

La cassure est-elle irréversible entre les quartiers populaires et une gauche de gouvernement oublieuse de ses "principes" égalitaires ? Si elle veut "redevenir" audible, la gauche "doit" sortir du déni des inégalités qui affectent ces quartiers, expliquent les chercheurs Renaud Epstein et Thomas Kirszbaum.

Renaud Epstein (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales) et Thomas Kirszbaum (Chercheur associé à l'Institut de...

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Banlieues

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Banlieues

en accès libre. La rubrique Banlieues est mise à jour en temps réel.