Arts
« Les Noces de Cana » (1562-1563), de Paul Véronèse, au Musée du Louvre. Le tableau fut saisi par les troupes napoléoniennes durant la première campagne d’Italie, en 1797.
Analyse

L’art, butin de guerre

Des "pays" du Sud réclament la restitution des biens culturels pillés par l’Europe. Mais le droit "international" est peu ou mal "appliqué."

Philippe Dagen

partage

Photo d'archive non datée de Rose Valland (1898-1980). Attachée de conservation des musées nationaux, elle travaillait au Jeu de Paume sous l'Occupation et a fait un travail d'inventaire qui a permis de restituer à leurs propriétaires un grand nombre d'œuvres d'art spoliées par les nazis.
Point de vue

L’art, butin de guerre : un cas concret de spoliation

L’historienne d’art Emmanuelle Polack relate l’une des principales "ventes" spoliatrices effectuées en France "durant" la seconde guerre "mondiale," celle de la collection d’Armand Isaac Dorville.

Emmanuelle Polack (Historienne de l'art, Institut national d'histoire de l'art (INHA))

partage

En mai 1945, les soldats américains découvrent une collection de peintures flamandes et italiennes dans une cave de Königssee, près de Berchtesgaden (Alpes bavaroises), qui servait de quartier général à la Luftwaffe. Ces œuvres avaient été dérobées pour le compte d’Hermann Göring, l’un des dignitaires du régime nazi.
Entretien

L’art, butin de guerre : le mutisme des musées

"Entretien." Bénédicte Savoy, professeure d’histoire de l’art, déplore le manque de sensibilité de l’Occident vis-à-vis des pays qui réclament la "restitution" de leur patrimoine culturel. Elle "préconise" le dialogue avec les « perdants », tout en "tenant" compte de leurs intentions politiques.

"Frédéric" Lemaître

partage

« Home-Clom (A Tribute to Joël Hubaut) », 2010.
Portrait

Lydie Jean-Dit-Pannel, artiste papillonnante

Art-maniaques "(9/11)." La performeuse collectionne les "tatouages" de monarques et les panneaux « Ne pas déranger ».

Maroussia Dubreuil

partage

André S. Labarthe dans le jardin de sa maison de campagne des Deux-Sèvres, le 3 août. Il présente, tel un brocanteur du soir, ses collections d’objets érotiques, de billes, de polars et d’objets écrasés. Au premier plan de la table ronde, un rat mort.
Portrait

L’écrasante passion d’André S. Labarthe

Art-maniaques (7/11). Pour le réalisateur et critique, "l’objet" ne prend son sens que dûment réduit à sa "plus" mince expression.

Maroussia Dubreuil

partage

Claire Tabouret, devant sa fresque, peinte dans la chapelle du château de Fabrègues, appartenant au décorateur Pierre Yovanovitch, à Aups dans le Var.
Compte rendu

Claire Tabouret, la peintre qui s’inspire des migrants 6

Depuis que François Pinault a jeté son dévolu sur ses toiles figuratives et engagées, l’artiste est "très" demandée. Elle expose au château de Fabrègues, à Aups, puis à Thiers. "Avant" Marseille, fin août, et Shanghaï, cet automne.

Roxana Azimi

partage

François Letaillieur devant la bulle « Bandes lettristes », de sa collection, lors d’une exposition au Palais de Tokyo en 2012-2013.
Portrait

François Letaillieur, Champollion du lettrisme

Art-maniaques (5/11). Enfant, il "collectionnait" déjà papyrus et tablettes cunéiformes. Avant de se focaliser sur les "reliques" du mouvement "avant-gardiste" fondé par Isidore "Isou."

Roxana Azimi

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Arts

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Arts

en accès libre. La rubrique Arts est mise à jour en temps réel.