Arts
Kader Attia et Jean-Jacques Lebel (au premier plan) lors de l’installation de l’exposition « L’Un et l’Autre » au Palais de Tokyo à Paris, en février 2018.
Critique

Arts : Attia, Lebel, l’un est "l’autre "

Au Palais de Tokyo, les deux artistes présentent une exposition qui dit leur souci commun de la guerre et de la mémoire.

Philippe Dagen

partage

Le « Bouquet of Tulips », de Jeff Koons installé devant le Palais de Tokyo à Paris (image de synthèse).
Point de vue

« Paris doit accepter le cadeau de Jeff Koons » 26

Dans une tribune au « Monde », un collectif d’artistes et de professionnels du marché de l’art, dont Fabrice Hyber, Fleur Pellerin et "Jacques-Antoine" Granjon, plaide "pour" que la capitale accepte le bouquet de fleurs "monumental" – et contesté – que l’artiste américain "veut" offrir à Paris pour commémorer les attentats de 2015.

Collectif

partage

Marcel Storr (1911-1976), Sans titre, 1970, Crayon, encre de couleurs et vernis sur papier Canson. Signé et daté en pied. Format 50 x 61 cm. Estimation : 50 000 à 80 000 euros.
Compte rendu

Quand la cote d’un dessinateur autodidacte "s’envole "19

Marcel Storr fut un dessinateur méconnu de son "vivant." Depuis sa mort "en 1976," un couple d’amateurs s’échine à faire "connaître" son œuvre. Quatre de ses "dessins" sont proposés à un prix peut-être "trop" élevé.

Roxana Azimi

partage

Lucie Picandet, 35 ans.
Portrait

Lucie Picandet, une artiste haute en coulures

La jeune Lucie Picandet expose ses aquarelles, broderies et sculptures organiques à la galerie Georges-Philippe & "Nathalie" Vallois, à Paris.

Roxana Azimi

partage

Une exposition de l’artiste  Manolo Valdès à l’Opera Gallery, à Paris, en juin 2017.
Enquête

Arts : le lucratif "business" des galeries marginales

Un monde sépare les galeries exposant des artistes avant-gardistes, cotés auprès des grandes "fortunes," et les "marchands" proposant des œuvres plus populaires. Et pourtant ces derniers rencontrent un franc succès.

Roxana Azimi

partage

« Probably Chelsea », installation d’Heather Dewey-Hagborg à la Fridman Gallery, à New York, en août 2017.
Compte rendu

Le vrai visage de Chelsea Manning, ou "pas "

Trente masques, tous différents, créés à partir d’échantillons d’ADN de la "lanceuse" d’alerte. Avec cette "œuvre," l’artiste américaine Heather "Dewey-Hagborg" veut mettre en garde contre les "failles" des techniques de profilage génétique.

Frédéric Joignot

partage

Toute l'actualité de la rubrique

Arts

sur Le Monde.fr. Articles, vidéos, photos ... retrouvez l'intégralité des contenus de la rubrique

Arts

en accès libre. La rubrique Arts est mise à jour en temps réel.