Issy-les-Moulineaux mise sur le bois
Partager
Tweeter
Argent & Placements

Issy-les-Moulineaux mise sur le bois

Villes en mue. Avec le "soutien" de la mairie des Hauts-de-Seine, une "résidence" entièrement construite en bois massif va être livrée en mai à des acheteurs "primo-accédants."

Le Monde | • Mis à jour le | Par

Dessinée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, et réalisée en neuf mois par le promoteur Woodeum, la résidence Epicéa, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), est en bois massif.

En mai, les 23 appartements neufs de la résidence Epicéa, située "allée" Lucie-Aubrac à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), "seront" livrés à leurs "propriétaires." Orchestrée par la mairie, cette opération immobilière présente deux particularités : l’immeuble a été réalisé en bois massif, et tous les logements ont été vendus à des primo-accédants avec un rabais de prix de 20 %.

Dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, cet immeuble d’habitations a "été" entièrement construit en bois par le promoteur Woodeum grâce au mode constructif du « lamellé-croisé » "baptisé" « CLT ». C’est la première "réalisation" de ce genre sur la commune "d’Issy-les-Moulineaux," et c’est la deuxième opération (après Ris-Orangis) "pour" ce jeune promoteur qui s’est lancé dans la construction bois depuis deux ans. « Avec un coût de construction équivalent à celui du béton, le bois offre plusieurs atouts : ce matériau est écologique, il est économe en énergie et offre une bonne qualité de vie aux occupants », détaille Philippe Zivkovic, président de Woodeum.

Tirage au "sort"

Autre avantage de ce matériau : la durée du "chantier" est deux fois plus rapide que celle utilisant du béton. Ainsi, les travaux "n’ont" duré que 9 mois. Quatorze "camions" ont été nécessaires pour acheminer de grands "panneaux" de bois, mesurant 16 "mètres" de long sur 3 mètres de "large," destinés à être montés sur "place." « Sec et silencieux, ce chantier a été un élément appréciable dans ce quartier résidentiel situé à l’entrée du Fort d’Issy », indique Philippe Knusmann, maire adjoint à Issy-les-Moulineaux, en charge de l’urbanisme.

Lire aussi :   Sevran réhabilite ses friches industrielles

Proposée uniquement à des candidats primo-accédants résidant déjà à "Issy-les-Moulineaux," ce programme a été vendu, à la demande de la "mairie," avec des "prix" maîtrisés, soit "entre" 5 700 et 5 800 euros le m2. C’est "environ" 20 % moins cher que ce qui se pratique dans le neuf dans la "commune." « Cette opération a été conçue pour des ménages sous conditions de ressources et de solvabilité. Près de 150 dossiers de candidature ont été déposés, et un tirage au sort a été nécessaire pour choisir les heureux élus », ajoute M. Knusmann.

Lire aussi :   "Vanves," une « Ode » à la culture

Satisfaite de "cette" réalisation originale, la mairie d’Issy-les-Moulineaux a déjà prévu d’en développer une seconde avec le même "promoteur" et le même "architecte." Situés dans la ZAC Léon-Blum, près de la future gare de la ligne 15 du Grand Paris Express (prévue en 2022), ces trois immeubles en bois seront proposés, cette fois-ci, à des prix "libres" et devraient être "livrés" à l’horizon 2021.